Aller au contenu principal

Stress, tempête et accalmie

Nous avons surfé sur la vague des réactions positives au coming-out de Florence et c’est là, entre mars et mai (2018), alors que mes questions prenaient forme, que mes inquiétudes face au sérieux de la démarche ont lentement fait surface. Comment pouvait-on passer de Roxanne à Florence, deux images aux antipodes l’une de l’autre?

Je reviens sur ce sujet car c’en est un qui m’a marquée.

D’une part je voyais tout le soutien que l’on procurait à Florence et d’autre part, j’avais peur que toute la démarche soit prématurée. Quel stress! Je n’arrivais pas à voir Florence qui émergeait, je ne voyais que Frédéric qui s’éteignait.

Je ruminais tout cela à en déprimer, pas encore prête à en parler. Je croyais pouvoir trouver les réponses moi-même, les deviner dans ses comportements, les lire dans ce qui se passait au quotidien. C’était peine perdue. Cela nous a éloignées un temps. Un rien pour d’autres couples, un simple manque de communication temporaire, est devenu un ravin pour nous qui étions habituées à être pratiquement fusionnelles.

Pour tenter de rétablir la communication, nous avons fait appel à une psychologue que nous connaissions déjà. Elle a écouté nos points de vue, entendu le soulagement de Florence qui devenait enfin elle-même et aussi mes inquiétudes, mes peines, mes deuils.

Toute l’expérience de la transition de Florence était pour moi autant de difficultés à surmonter, c’était clair. Florence se sentait seule dans sa transition, je me sentais seule dans ma peine, et je me sentais coupable de ne pas être plus présente à ses côtés. Bref, ça n’allait pas très bien et surtout, ça n’irait pas très loin comme ça.

Nous avons convenu de nous revoir après quelques semaines pour voir si j’allais arriver à passer par dessus mes petits et grands deuils pour enfin monter dans le train de la transition. Je n’avais alors pas tout à fait réussi à articuler clairement mes questions autour de la Femme avec un grand F.

Lorsque la tempête a finalement éclaté—c’était prévisible—il y a tout eu : tonnerre, éclairs, vents violents, pluie diluvienne. Il y a eu plusieurs petites tempêtes, en fait, et finalement, j’ai trouvé le courage de confronter Florence sur sa vision de la femme, sur ce que je voyais comme l’absence totale de fil conducteur entre la femme qu’était Roxanne et la femme qu’allait devenir Florence.

Le courage, oui, car bien plus qu’une peur du rejet de cette observation, j’avais surtout peur d’avoir raison. Raison qu’elle pense si peu des femmes, et donc de moi. Mon compas avait tellement perdu le nord dans toute cette aventure, nous étions alors si déconnectées l’un de l’autre que, pour un temps, j’ai cru que c’était possible.

Cela voudrait dire que tout ce temps je savais et je laissais faire. Cela voudrait dire que j’avais une piètre estime de moi si je restais dans un pareil contexte. Cela voudrait dire que je trahissait mon clan de femmes, en quelque sorte… La réponse était bien plus simple. Lorsque j’ai enfin compris, l’éclaircie est arrivée soudainement et nous nous sommes soudées à nouveau tout naturellement.

6922416-rainbow-beach

J’ai toujours un pincement au coeur lorsque j’aperçois un bref instant un reflet de Frédéric. Cela arrive encore. Ce sont de petits deuils que je fais chaque jour mais qui sont ô combien compensés par le bonheur d’être avec ma moitié.

En terminant, je ne mentirai pas : une tempête de la sorte laisse des traces. Mais j’ai pansé mes blessures de guerrière et je crois que Florence l’a fait aussi. Je ressors grandie, forte de ce que nous avons affronté ensemble et déterminée à dire tout, toujours, sans réserve et sans relâche. C’est trop important!

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :