Aller au contenu principal

Les chemises de l’archiduchesse

shirt_clotheslineOn n’aime pas tellement le souligner mais la période de transformation physique est parfois juste bizarre. Rien ne va plus parmi les vêtements d’homme, rien ne va encore vraiment dans les vêtements de femme. Je pense que c’est peut-être plus facile pour ceux/celles qui ont naturellement une forme plus androgyne mais Florence a tout sauf un corps androgyne.

Frédéric avait une belle garde-robe masculine : complets, pantalons, chemises, tout pour le boulot était de très bonne qualité, de quoi avoir fière allure et être toujours très confiant, en pleine possession de ses moyens.

Depuis le début de sa transition, je redoutais le moment où plus rien n’irait à Florence. C’est arrivé graduellement… L’hormonothérapie jumelée à la perte de poids ont fait en sorte qu’après six mois, Florence avait épuisé toutes les tailles que nous avions à la maison.

L’idée de se refaire une garde-robe masculine n’était pas envisageable. L’envie n’y était pas et une poitirine naissante (mais bel et bien là) rendait la chose impossible. L’idée de plonger immédiatement dans une garde-robe féminine n’était, elle, pas idéale puisque l’absence de hanches/fesses arrondies et des épaules encore très carrées venaient compliquer les choses.

Nous avons donc convenu qu’une garde-robe composée de 100% de prêt-à-porter n’était pas réaliste pour sa période de transition. J’ai alors pensé à un couturier montréalais dont j’avais déjà entendu parler, Nathon Kong. Je l’ai approché pour voir s’il avait envie de relever le défi d’habiller Florence pour le travail lors de sa période de transition. À mon grand bonheur, il a accepté avec enthousiasme.

Florence et moi sommes allées le rencontrer à son studio pour une expérience sans pareil. Toute l’équipe nous a reçu à bras ouverts. Ils ont accompagné Florence dans les centaines de pages de choix de tissus pour les pantalons et les blouses, puis toutes les mesures ont été prises à 360º par un système sophistiqué de caméras, pour ensuite être peaufinées par Nathon lui-même—rien n’a été laissé au hasard.

Les choix faits, Florence a indiqué vouloir un entre-deux pour la période de transition, et c’est Nathon qui s’est chargé de concevoir des coupes et modèles en accord avec ces paramètres.

Six semaines de confection nous ont menées jusqu’à la semaine dernière où nous sommes retournées à l’atelier de Nathon pour l’essayage. Tout était parfait : la qualité, les coupes, les libertés artistiques du créateur, l’attention aux détails. Wow! Ni masculin, ni trop féminin, parfaitement sur mesure. C’est le retour de la personne à fière allure, confiante et en pleine possession de ses moyens—version Florence ♥.

Les vêtements moins amples, plus légers, plus près de sa personnalité ont même inspiré Florence à faire une maquillage léger le matin. Je la vois différente et je crois que les autres la voient différemment. Comme quoi, quand on se sent belle…

Pour en savoir plus sur Nathon Kong, visitez FacebookPinterest, et NathonKong.com.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :