Aller au contenu principal

Solitaire

img_0182-1

Paulo Coelho : Le manuscrit retrouvé, Flammarion, 2013.

Ce billet a plus ou moins rapport avec le blogue, mais comme c’est mon blogue, je me permets d’y ajouter de petites choses qui me touchent plus personnellement, qui sont moins en lien très direct avec la transition de Florence.  🙂

Aveu : je suis une solitaire. Je le vis parfois très mal, je l’avoue tout de go, mais je suis une solitaire. J’aime être seule car cela me permet de refaire mes énergies, de me recentrer pour ensuite en avoir encore davantage à consacrer à celles et ceux que j’aime. S’il se passe trop de temps entre le tourbillon de la vie et mes quelques moments de répit, je fane rapidement : mon énergie s’étiole, mon humeur plonge, ma patience s’étiiire… et pète comme un vieil élastique à moitié séché. La solitude, c’est pour moi un outil indispensable à une vie équilibrée : c’est recharger ses batteries et prendre du recul pour mieux avancer.

J’ai remarqué qu’avec la transition de Florence, je dois me recharger plus souvent. Normal, je pense, car cela accapare une grande partie de mon énergie. Elle a besoin d’être rassurée, de savoir que je suis là, et je veux aussi être là pour elle.

Tout ça pour dire que je chéris les petits instants où je suis seule, ceux-là même qui me permettent d’être mieux à deux. J’ai été choyée cet été. Avec notre ado en vacances, hors de la maison, c’était tranquille, très tranquille. Quelques journées de vacances ici et là ont fait que j’ai bien pu en profiter mais… toc-toc-toc! Voici la rentrée déjà à ma porte. L’ado qui rentre au bercail, l’école qui recommence, le trafic qui reprend de plus belle, les réunions qui ne feront plus relâche. Adieu petits instants de quiétude attrapés au vol. Je devrai dorénavant les planifier.

Longs de plusieurs jours ou courts de quelques minutes, je trouverai bien ce qu’il me faut. Sera-ce le fameux duo bouchons d’oreilles et bouquin ou le réconfortant tricot et canapé? Ou peut-être qu’avec l’automne, marche et course avec le chien seront plus à propos… J’ai quelques podcasts de relaxation guidée qui sont utiles pour s’isoler rapidement. Comme quoi, même entre deux écouteurs il peut y avoir un brin de solitude. Je vous ferai part des combinaisons gagnantes.

Et vous, êtes-vous solitaire(s)? Quels sont vos refuges préférés?

* * *

J’ai mis plus haut un extrait de Paulo Coelho sur l’Amour et la solitude car on me l’a remémoré dernièrement. Il résonne beaucoup chez-moi. Je trouve que c’est vrai que l’amour a besoin de solitude pour se renouveler, grandir et s’épanouir.

La solitude agit comme une lunette que l’on retourne au gré de la perspective souhaitée. D’un côté, la lunette réduit tout et on a une vue d’ensemble ; de l’autre, la lunette nous montre en gros plan ce sur quoi on veut se concentrer. C’est ce que l’amour fait lorsqu’il est seul : il prend du recul et embrasse tout du regard, puis il s’attarde sur les éléments qui lui sont chers. C’est pour mieux aimer—les autres, ses proches, soi-même. Je le crois.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :