Aller au contenu principal

De désir et de culpabilité

Je cherche comment aborder le sujet depuis quelque temps maintenant. Il faut bien que j’en parle un jour ou l’autre puisque je le vis à tous les jours. Pas évident tout de même, car c’est de désir dont je veux discuter aujourd’hui.

sexy-karotteLa courbe de notre activité sexuelle m’a toujours semblé normale : fréquence et intensité élevée à nos débuts, plus modérée ensuite avec quelques périodes de pointe ici et là. J’en ai toujours été satisfaite. Cela n’a pas toujours été le cas pour Florence.Du temps où elle était Frédéric, elle se plaignait beaucoup de notre incapacité à maintenir le rythme de nos premiers mois. Personnellement, je ne crois pas que cela eut été possible. Ni physiquement, ni mentalement. Car notre sexualité a toujours été très cérébrale, et on a beau aimer ça, il y a quand même autre chose dans la vie!

Depuis le début de la transition de Florence, tout a changé. Hormonothérapie oblige, la testostérone est à zéro et sa libido est en chute libre. Et son corps change. J’ai déjà écrit sur la disparition de son odeur et l’impact que cela a eu sur moi. Il y a aussi la texture de sa peau, maintenant toute douce comme la mienne, et sa pilosité qui diminue de jour en jour. Les poils ne disparaissent pas mais s’affinent beaucoup. Il y a ses muscles qui s’estompent petit à petit : Florence perd en largeur et en masse. Il y a sa poitrine, encore naissante mais qui graduellement se galbe. Il y a ses cheveux qui allongent, sa barbe qui n’existe plus, sans compter la perte de poids qui, à elle seule, changerait n’importe qui. Ce sont plus de 60 lbs qui se sont volatilisées en six mois! Autant de changements qui font que le corps que je connaissais par coeur, que j’aimais d’instinct toucher, respirer, goûter n’existe plus.

Nous avons très peu fait l’amour depuis le début de la transition de Florence. Pour l’instant, je n’ai pas pour Florence le désir que j’avais pour Frédéric.  Je trouve très difficile d’apprécier le nouveau corps de la personne que j’aime le plus au monde. Je me sens très coupable de cela. J’essaie de me réapproprier son odeur mais elle est quasi inexistante. J’essaie de toucher, de caresser, la nuit, en catimini, pour que mes mains réapprennent. Ça ne vient pas tout seul et c’est difficile.

Et il y a mon propre état d’esprit, mon énergie. La transition de Florence est aussi un peu la mienne. Beaucoup de changements, d’ajustements, de réflexion—c’est que c’est énergivore, une transition! Depuis le début de l’été, je crois n’avoir pas fait une seule semaine complète au boulot. Je me retrouve épuisée juste avec le train-train quotidien et je peine à recharger mes batteries. J’ai consulté, lu tout ce que j’ai trouvé, je sais que c’est normal mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit si intensément prenant. Tout ça pour dire que, la plupart du temps, la dernière chose dont j’ai envie, c’est de faire des efforts dans l’intimité… j’ai la libido à zéro. Je le répète, je me sens coupable. (Merci, éducation judéo-chrétienne!)

Je me sens coupable parce que je suppose qu’il « faut, » sans quoi ce sera de plus en plus difficile. (Vraiment? J’ai un doute là-dessus.) Je me sens coupable par que je me doute bien que Florence a envie que je la touche, a envie de découvrir ce que la transition apporte comme changement à son corps en termes de sensations, de sensualité. Comme avec une nouvelle voiture, elle aimerait probablement sortir faire un tour de temps en temps… Je me sens coupable parce que je suis bien à juste dormir collées pour l’instant et je n’ai pas envie d’autre chose. Même les scénarios les plus classiques sur lesquels nous avons pu nous rabattre dans le passé ne me disent rien. Je n’ai pas envie, point barre. Toute mon énergie est ailleurs. Heureusement, dans tout ce que j’ai pu lire sur le sujet, on dit que c’est temporaire… Fiou! Mais je me sens coupable.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :